AG&C

AVIS IMPORTANT
Vous devez vous inscrire pour publier dans la section ESPACE PUBLIC du forum
Vous devez être membre adhérent pour accéder à la section ASSOCIATION du forum
Adhésion: http://www.assogendarmesetcitoyens.fr/asso.html
AG&C

Forum de travail de Association Gendarmes & Citoyens


Le DG dans la ligne de mire?

Partagez
avatar
Sable

Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 48

Le DG dans la ligne de mire?

Message par Sable le Mer 03 Déc 2014, 19:16

Bonjour,

Je vous joint ci dessous un lien vers un article et le copié/collé de celui-ci.
Que pensez de cet article? Du vrai? Du faux?
Je ne sais pas si ce serait une bonne idée pour le gouvernement de sacrifier un DG qui bénéficie d'un respect particulier auprès des gendarmes.

Sable.

http://www.polemia.com/apres-sivens-quand-hollande-et-cazeneuve-veulent-la-peau-du-general-favier-directeur-de-la-gendarmerie/

François Chardon, consultant dans le domaine de la sécurité et de l’intelligence économique.
♦ Le général Denis Favier vivrait-il ses dernières semaines à la tête de la gendarmerie ?
Ce sont au moins les rumeurs persistantes qui circulent au ministère de l’Intérieur et au sein de la Direction générale de la Gendarmerie. Le héros de l’assaut de l’Airbus de Marignane en 1994 pourrait bientôt découvrir que les couloirs feutrés des ministères sont aussi traîtres que les repères de terroristes…

Le gouvernement, bousculé et affaibli par la mort de Rémi Fraisse, tué accidentellement par l’explosion d’une grenade dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 sur le site du chantier du barrage de Sivens, aurait décidé de faire porter le chapeau au patron des gendarmes, le général Favier. On se souvient que ce jeune militant d’ultra-gauche a été tué au cours d’affrontements extrêmement violents qui ont opposé les gendarmes mobiles à des assaillants armés, appartenant à la mouvance anarcho-autonome et décidés à « casser du flic ». Un rapport de l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) a démontré l’absence de manquement aux règles juridiques et déontologiques tout en soulignant la stratégie de contrôle médiatique des activistes d’extrême gauche (1)
L’inconsistance du ministre de l’Intérieur

Face à cette affaire, certes, regrettable, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait la preuve de son inconsistance et de son incapacité à incarner l’ordre républicain. Le manque d’engagement du ministre a obligé le directeur général de la Gendarmerie à prendre, seul, face aux médias, la défense de ses hommes. Ses interventions remarquables de clarté, de mesure et d’autorité ont impressionné et n’en ont que mieux souligné, par contraste, le manque d’envergure et de caractère de Bernard Cazeneuve, petit personnage, nommé par hasard et pour des raisons bassement politiques à la tête d’un ministère prestigieux.

Mais, bien sûr, le général Favier va apprendre ce qu’il en coûte de faire de l’ombre à son ministre. Nos sources au sein de la Gendarmerie nous ont confirmé que les relations entre les deux hommes étaient tendues à l’extrême. L’article laudateur que le quotidien Le Monde a consacré au général Denis Favier dans son édition du 28 novembre 2014 n’a fait que renforcer la colère du ministre. (2)
Cazeneuve absent de la Sainte-Geneviève, fête de la Gendarmerie

Les observateurs avisés ont évidemment noté que Bernard Cazeneuve n’avait pas pris la peine, contrairement à son prédécesseur, d’assister à la Sainte-Geneviève, fête traditionnelle de la Gendarmerie, qui a été célébrée le 1er décembre à Paris et à l’occasion de laquelle, contrairement aux habitudes, le général Favier n’a pas pu prendre la parole.

Il se murmure au ministère de l’Intérieur que François Hollande, agacé par l’affaire Sivens, a tranché : dans quelques semaines, quand la tension sera retombée, le général Favier, dont la tête a été promise à Cécile Duflot en échange d’un cessez-le-feu au Parlement, devrait être remercié.

Au demeurant, le nom de son successeur court déjà. Il s’agirait du directeur des Ressources humaines de la Gendarmerie, personnage moins connu pour son parcours professionnel que pour sa parfaite conformité idéologique avec le pouvoir en place et sa soumission empressée aux dogmes du politiquement correct.
Favier promis au placard comme Soubelet ?

Comme, avant lui, le général Soubelet, placardisé dans un poste sans responsabilités opérationnelles pour avoir dit la vérité sur le laxisme judiciaire face à la délinquance, le général Favier devrait être appelé à d’autres fonctions, selon la formule consacrée, au détour d’un conseil des ministres en février ou mars 2015.

Triste fin de parcours pour un officier charismatique, au parcours exemplaire et apprécié, à juste titre, par tous les gendarmes de France…

François Chardon
3/12/2014

Resté près de vingt ans au service de l’Etat, François Chardon a rejoint le secteur privé et est maintenant consultant dans le domaine de la sécurité et de l’intelligence économique.
avatar
LordHarko

Messages : 62
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 34

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par LordHarko le Jeu 04 Déc 2014, 03:42

Je ne pense pas qu'il sera écarté, du moins pas tout de suite.

L'enquête administrative n'a pas trouvé de faute commise par la gendarmerie donc ils n'ont pas de motif. De plus, mettre à la porte le DG reviendrait à mettre le feu aux poudres coté gendarmerie et ils se trouveraient avec un soulèvement de l'intérieur. Je ne pense pas qu'ils vont prendre le risque. Ils vont laisser couler et le remercier quand tout cela sera calmé.

cti 41

Messages : 5398
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 70

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par cti 41 le Jeu 04 Déc 2014, 05:47

C'est ses interventions qui déplaisent aux crevards de la politique, je vais mitonner un communiqué pour les refroidir un peu au cas où ils voudraient vraiment écarter Favier.
avatar
Sable

Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2014
Age : 48

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par Sable le Jeu 04 Déc 2014, 12:38

cti 41 a écrit:C'est ses interventions qui déplaisent aux crevards de la politique, je vais mitonner un communiqué pour les refroidir un peu au cas où ils voudraient vraiment écarter Favier.

Bonjour Christian,

Méf tout de même. L'"info"n'est parue que sur POLEMIA. Les autres sont ils à la bourre ou est du bidonné? Il ne s'agirait pas de s'exprimer sur du vent.
Quoiqu'il en soit, hier soir celà a réagit assez vite et fort sur Facebook ou les arrêts maladie et la grève (oui la grève!) ont été évoqués par certains posteurs. On sent qu'en cette période,il est des conneries que les politiques doivent éviter s'il ne veulent pas voir du bleu manifester.

cti 41

Messages : 5398
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 70

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par cti 41 le Jeu 04 Déc 2014, 12:41

Je suis à peu près certain que c'est de l'intox. C'est pour cette raison que je parle d'un communiqué "mitonné" pour ne pas prêter le flanc çà des critiques du genre "ils répètent n'importe quoi" ce qui est déjà sur armée média avec une daube de J. Mestries.

cti 41

Messages : 5398
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 70

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par cti 41 le Jeu 04 Déc 2014, 20:55

Le communiqué que nous avons diffusé avant la mise au point du DGGN:

Général FAVIER destitué ! Info ou intox ?

Actuellement, une pseudo information circule sur internet faisant suite à un article (unique) évoquant une destitution de Denis Favier directeur général de la gendarmerie nationale.
L’auteur, illustre inconnu, se targue de pouvoir recueillir des « rumeurs persistantes » au ministère de l’Intérieur comme à la direction de la gendarmerie. Le ministre de l’Intérieur, comme le président de la République en personne, auraient l’intention d’offrir la tête du général Favier à une ex-ministre encartée « écologie » pour retrouver une certaine quiétude au parlement.
La seule chose que nous pouvons confirmer c’est que l’affaire de Sivens a été un flop retentissant dans la communication du ministre de l’Intérieur qui s’est juste empressé de retirer l’usage des grenades aux gendarmes les stigmatisant au regard de l’opinion publique. A contrario en utilisant les médias, le général Favier à soutenu publiquement ses gendarmes et dernièrement le rapport d’enquête gendarmerie, dans sa totalité, a été porté à la connaissance du public prouvant ainsi le souci de transparence du Directeur. Il s’en suit un soutien de tout « le peuple gendarmerie » mais aussi d’un grand nombre de citoyens à l’égard des forces de l’ordre en général et des gendarmes en particulier. Certains journalistes fielleux à l’ égard de ces mêmes gendarmes en sont pour leurs frais et perdent de leur crédibilité. Nous avons même pu voir sur nos espaces numériques des policiers envier un tel chef à leur tête pour les soutenir.
Pourquoi, à notre avis, cet article n’est que pure désinformation ? Comment pourrions-nous imaginer que les hauts responsables de l’état, qui souffrent déjà d’un déficit chronique en termes de popularité, prendraient le risque de se voir opposer toute une institution et ses sympathisants. Si les sondages sont défavorables à nos gouvernants, ne doutons pas qu’ils seraient très favorables aux gendarmes en général et à leur chef en particulier chargés de la sécurité de nos concitoyens. Nous ne pensons pas qu’ils seraient assez inconséquents pour se tirer une balle dans le pied alors que le Premier ministre avait su s’attacher le général Favier comme conseiller lors de son passage au ministère de l’Intérieur.
Cerise sur le gâteau, l’auteur du brûlot sensé nous livrer un scoop connaît déjà le successeur du général Favier, le général Mazy directeur des ressources humaines, un officier qu’il décrit comme « peu connu, doté d’une idéologie conforme au pouvoir actuel , un personnage d’une soumission empressée aux dogmes du politiquement correct » Nous n’avons pas la même image du général Mazy dont nous avons pu apprécier la franchise, comme celle du général Soubelet, lorsqu’il a décrit dans quel état pitoyable de débattait la gendarmerie. Il avait d’ailleurs dénoncé publiquement le trou à l ‘emploi béant de la gendarmerie avec 1800 postes non comblés.
La gendarmerie se débat déjà dans les difficultés qui rendent la vie et l’emploi de gendarme particulièrement pénibles. S’en prendre au directeur serait une erreur beaucoup trop grave et pourrait entraîner des conséquences que nous n’osons même pas évoquer.

Contenu sponsorisé

Re: Le DG dans la ligne de mire?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017, 21:25