AG&C

AVIS IMPORTANT
Vous devez vous inscrire pour publier dans la section ESPACE PUBLIC du forum
Vous devez être membre adhérent pour accéder à la section ASSOCIATION du forum
Adhésion: http://www.assogendarmesetcitoyens.fr/asso.html
AG&C

Forum de travail de Association Gendarmes & Citoyens


Communiqué AG&C: Effet d’annonces : méthode de gouvernement, poudre aux yeux ou les deux à la fois.

Partagez
avatar
JeM

Messages : 3211
Date d'inscription : 07/01/2013
Age : 33

Communiqué AG&C: Effet d’annonces : méthode de gouvernement, poudre aux yeux ou les deux à la fois.

Message par JeM le Ven 23 Jan 2015, 20:35



Effet d’annonces : méthode de gouvernement, poudre aux yeux ou les deux à la fois.

Nous avions épinglé le ministre de l’Intérieur sur ces annonces de créations d’emplois ou la réhabilitation des moyens en Gendarmerie, nous savions bien qu’il n’a pas le premier fifrelin à sa disposition. Aujourd’hui c’est le Premier ministre en personne qui relance la machine à promesses. Nous conseillons également à l’ancien président de la République de modérer ses propos car c’est quand même sous sa gouvernance que la gendarmerie s’est engagée sur une pente descendante qui ne cesse de s’aggraver.
Pour en revenir aux propos du premier Ministre, il propose du personnel : plus de 2600 emplois dont 60 (je n’ai pas oublié de zéro) pour la gendarmerie. Il ne parle pas de combler le trou à l‘emploi chez les gendarmes qui continue à s’amplifier : 1800…1900…. Si l’on compte les départs à la retraite et les démissions causées par des conditions de travail insupportables les quatre malheureuses écoles de gendarmerie qui subsistent n’arrivent pas à former suffisamment de personnels pour empêcher le trou à l’emploi de s’aggraver. Il faudrait réduire la durée des stages de moitié pour arriver à inverser une tendance désastreuse.
Concernant les conditions de travail, nos gendarmes sont pressés comme des citrons pour assurer le plan vigipirate, pas de repos, pas de permissions pour beaucoup. Bien sûr pas de récupération ni d’heures supplémentaires qui sont réservées à la police.
S’agissant des rallonges budgétaires pour arriver à combler l’état des matériels, des casernements, de l’armement ou assurer la protection des gendarmes, la totalité des 700 millions d’euros annoncés pour lutter contre le terrorisme n’y suffiraient pas. L’annonce du saupoudrage de quelques cartouches, cinq par gendarme, est d’un ridicule incommensurable.
Il aura fallu des attentats dramatiques pour que nos gouvernants découvrent combien les services de sécurité étaient déficitaires en moyens, ce que nous dénoncions depuis longtemps. Ils ne savent avancer autrement que l’épée dans le dos. Ce n’est pas de la gesticulation avec de l’enseignement civique dans les écoles qui va nous mettre à l’abri des fanatismes religieux.

Prétendre muscler l’arsenal antiterroriste avec des mesures étalées sur trois ans c’est une nouvelle faute d’appréciation, c’est tout de suite qu’il faut mettre les moyens là où ils sont nécessaires.

Le groupe de liaison du conseil de la fonction militaire gendarmerie à remis une série de questions au ministre de l’Intérieur. Il est demandé de remédier à ce que supporte la gendarmerie avec un différentiel de 1800 postes entre le plafond d'emploi voté par la représentation nationale et ses effectifs réalisés dans les unités. Les gendarmes ont le sentiment que l'on ne veut pas leur donner les moyens d'agir dans le domaine du renseignement, en matière d'équipements individuels et collectifs, d'effectifs et de budget. Autrement dit tout est bancal et il est heureux que les gendarmes aient conservé leur esprit militaire pour supporter ces conditions d’emploi Il ne faudrait pas aller au-delà d’une certaine limite qui semble déjà atteinte.

AG&C.




_________________
JeM82
admin@assogendarmesetcitoyens.fr

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017, 04:50